Temps de lecture : 4 minutes

Quand il fait jour, l’univers entier est éclairé mais il reste quand même des endroits obscurs que seule une intervention humaine peut illuminer.
Au Bénin, Inès Kuassi est cette lumière qui éclaire les zones d’ombre dans l’environnement.

Elle a 34 ans, elle est épouse, maman et surtout, elle est d’une énorme contribution pour le bien-être de chacun de nous.
Inès aurait aimé qu’on dise qu’elle a eu son Baccalauréat à 17 ans parce qu’elle composait pour les examens à 17 ans mais les résultats furent proclamés alors qu’elle venait d’en avoir 18.
L’office du Bac a ses raisons qu’Inès ignore.

Au collège, elle adorait la musique, chose que ses parents l’ont encouragée à faire jusqu’au jour où elle exprima sa profonde aspiration d’en faire sa profession et où son père la fit descendre des nuages sans prévenir que l’atterrissage était imminent ( Quel sacré  pilote! 😹).
Inès réalise que ses parents voulaient pour elle autre chose et qu’ils répondaient toujours présents à ses performances aux journées culturelles parce qu’elle avait les résultats qu’il fallait en classe et parce que pour eux, il s’agissait d’une distraction plutôt saine.

Alors qu’elle poursuivait ses études en géographie, Inès participait activement à des émissions télé sur LC2.
Ayant sûrement remarqué qu’elle était une perle rare, la Directrice Générale de cette télévision lui propose son premier emploi en tant qu’ Animatrice.

C’est ainsi qu’Inès a été le visage qui présentait les émissions « Cadence Junior », « Mon Côté Star » et les « Petits Génies ».En 2015, elle est titulaire d’un Master en environnement et n’a pas pu s’empêcher de suivre d’un autre côté une formation de « Journaliste, Reporter d’image, Monteur ».
Inès aimait travailler pour les autres.
Prendre le devant, « ce n’était pas son truc ». Elle n’avait pas rêvé d’être Entrepreneure, « ce n’était pas son affaire » mais un jour, un déclic lui fait changer d’avis.

En 2017, deux femmes de son quartier succombent au sadisme du vilain cancer. Une de ces deux femmes s’était refusée l’ablation du sein affecté parce qu’elle était convaincue qu’un mauvais sort lui avait été jeté.
Pour Inès Kuassi, c’était le choc de l’année.
Ces femmes n’étaient pas membres de sa famille mais il s’agissait de femmes qui derrière elles ont laissé des orphelins, il s’agissait aussi de vies qui auraient pu être sauvées si les bons pas avaient été posés ou si les bons gestes avaient été opérés.
Inès a été tellement obsédée par cet événement tragique qu’à un moment, elle avait l’impression d’avoir elle-même les symptômes du cancer.
Il a fallu que son gynécologue après examens lui confirme que ses seins étaient sains pour qu’elle y pense moins.

Toutefois, Inès Kuassi n’a pas lâché l’affaire.
Elle voulait faire quelque chose pour que quelqu’un dans son environnement se sente bien. Elle voulait porter des messages positifs et surtout des informations qui portent le plus loin possible. Elle connaît du monde, elle maîtrise les médias alors, il faudra trouver le moyen de presser un jus thérapeutique de ce mélange.
Inès migre de la presse traditionnelle à internet!

Elle fonde « Terre à terre Bénin » pour rendre l’information environnementale accessible à toutes les couches.
Sur sa chaîne, première webtélé environnementale béninoise, Inès partage les informations qui sauvent et ceci de façon terre-à-terre.

En 2017, Inès est sélectionnée pour YALI Dakar.
En 2018, Inès est sélectionnée pour le très prestigieux Mandela Washington Fellowship.
Ce programme du gouvernement Américain a donné les armes nécessaires à la guerrière pour mieux définir les objectifs, les valeurs et la vision de « Terre à terre Bénin ».

Aujourd’hui, cette entreprise dont la CEO tient au développement local intervient essentiellement dans les communautés de base et les radios communautaires.

« Terre à Terre Bénin » investit dans trois principaux volets:

  • La communication qui rappelle aux entreprises leurs responsabilités sociales, notamment vis-à-vis de l’environnement et qui offre des émissions sur sa web TV.
  • L’éducation qui se focalise sur les ateliers, les conférences, les panels et les formations.
Ici, avec le projet « Tous Écolos » appliqué dans 12 écoles publiques au Bénin et ayant impacté 5.000 élèves, Inès Kuassi enseigne par l’exemple, ce qui lui a été enseigné par le programme Globe quand elle était encore élève au CEG Akpakpa-Centre.

Nous voici en 2019.

ll y a quelques jours, Inès s’est envolée pour Londres et représente le Bénin en tant  que speaker sur le « Skoll Emerging Leaders ».

Aujourd’hui 13 Avril 2019, Inès Kuassi célèbre ses 15 ans de carrière dans les médias.
Oui, il y a 15 ans, Inès était toute excitée de voir sa tête paraître à la télé.Avoir collaboré avec le géant Boncana Maïga en tant que correspondante de son émission reste l’une des plus grande fierté de la passionnée des médias.
Quand Inès a envie de sensations fortes, elle mange du « Agbéli mankounmè » + du « Monyo».
Elle adore l’intemporelle Tracy Chapman dont elle interprétait sans jamais se lasser l’un des titres quand elle faisait partie des casseurs de l’Ensemble Artistique et Culturel des Étudiants.

Pour sa couleur préférée, j’ai pensé qu’elle m’aurait répondu sans hésiter « Gold » à cause de sa touffe afro en or mais Inès me confie qu’elle n’avait pas une couleur préférée.

Cette réponse ne change pas le fait que je pense très sincèrement qu’elle est une « Golden Woman ».

Signé,
Précieuse Nadie.

Laisser un commentaire

ÉCRIVEZ-NOUS
1
💬
Hello! Hey! Hi! 👋🏽
Bienvenue sur le site de Boussole Précieuse. Laissez-nous écrire votre biographie et réservez une parution sur notre site!